1 Point2 Points3 Points4 Points5 Points [4,00 / 5]
Loading...

tayeb zaid

I- cas de l’accord : Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire ‘’avoir’’ et suivi d’un infinitif s’accorde avec le COD qui le précède quand celui-ci accomplit l’action exprimé par l’infinitif

A- L’infinitif se place directement après le participe passé

a- Les filles QUE j’ai vuES venir.

-Les filles, je LES ai vuES venir.

Remarque : ‘’Je’’ accomplit l’action de voi r(vuES) alors que ‘’QUE’’ et ‘’LES’’ accomplissent l’action exprimée par l’infinitif ‘’venir’’

b- Les chanteurs QUE j’ai entenduS chanter.

-Les chanteurs, je LES ai entenduS chanter.

Remarque : ‘’je’’ accomplit l’action de ‘’entenduS’’ alors que ‘’QUE’’ et ‘’LES’’ accomplissent l’action de ‘’chanter’’.

B- L’infinitif est séparé de l’auxiliaire par une préposition

-Les comédiennes QU’on a autoriséES à jouer.

Les comédiennes, on LES a autoriséES à jouer.

Remarque : ‘’on’’ accomplit l’action de ‘’autorisES’’ alors que ‘’QUE’’ et ‘’LES’’ accomplissent l’action de ‘’jouer

II- Cas de l’absence d’accord : Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire ‘’avoir’’ et suivi d’un

infinitif ne s’accorde pas avec le COD qui le précède :

A- L’infinitif se place directement après le participe passé

1- quand l’infinitif a un sens passif

a- La chanson QUE j’ai entendU chanter (par le groupe)

– La pièce, je L’ai entendU jouer (par le groupe)

Remarque : ‘’Je’’ accomplit l’action de(entendU) alors que l’action exprimée par l’infinitif ‘’chanter’’ est accomplie par le complément d’agent (par le groupe). b- Les arbres QU’il a vU abattre ( par le bucheron)

– Les arbres, il LES a vU abattre (par le bûcheron)

Remarque : ‘’il’’ accomplit l’action de voir (vU) alors que l’action exprimée par l’infinitif ‘’abattre’’ est accomplie par le complément d’agent (par le bûcheron).

Que le complément d’agent soit apparent ou caché. En conséquence, le COD sous forme de pronom relatif QUE ou de pronom personnel ‘’LES’’ n’a aucune incidence sur l’infinitif.

2- Quand l’infinitif fait corps avec le participe passé ‘’FAIT’’ avec lequel il forme une périphrase factitive ( sens également passif)

a- La veste QUE j’ai faiT raccommoder (par mon tailleur)

-La veste, je L’ai faiT raccommoder (par mon tailleur)

b- Les filles QUE j’ai faiT chercher (par le responsable du rayon)

-les filles, je LES ai faiT chercher (par le responsable du rayon)

Remarque : Les COD (QUE) et (LES) n’ont aucune incidence sur l’infinitif. En effet, JE ‘’fait’’ quelque chose et ‘’le tailleur’’ et ‘’ le responsable du rayon’’ ‘’raccommode’’ ou ‘’cherche’’.

3- Quand l’infinitif et ‘’laissé’’ forment une locution.

a- Les sauces QUE j’ai laissE mijoter

-Les sauces, je LES ai laissE mijoter

b- Les petites filles, je VOUS ai laissE parler !

Remarque : L’infinitif et le participe passé forment un tout indissociable, une locution. Même si l’action de l’infinitif est accomplie par le COD , le participe passé ‘’laissE’’ demeure invariable.

4-Quand l’infinitif est précédé par un verbe d’opinion ou de déclaration comme : affirmé, assuré, cru , dit, espéré, estimé, nié, pensé, prétendu,…

Les personnes QU’on a diT venir de loin

Les cigognes que j’avais espérE voir sur les hauteurs

B- L’infinitif est séparé du participe passé par une préposition

a- Les articles QUE j’ai essayE de corriger

b- Les leçons QUE j’ai appriS à retenir

Remarque : le pronom relatif COD n’a aucune incidence sur l’infinitif. C’est en effet, le sujet JE qui accomplit les deux actions de ‘’essayE’’ et de ‘’corriger’’ en (a), celles de ‘’appris’’ et de ‘’retenir’’ en (b).

Leave a Reply